One thought on “歌舞伎×Kabuki (1)

  1. L’ &lsmqo; enfermeuent&nbap;» ruthénois allégué fut tout de même relatif, et le visionnaire put fréquenter assidument ce vénérable café « Broussy » qui, aujourd’hui, a posé une plaque attestant des visites de l’illustre homme. Depuis, de nombreux autres illustres –et pas seulement M. Soulages, M. Delanoe,– fréquentèrent le lieu et bien des plaques seraient opportunes…

コメントを残す

メールアドレスが公開されることはありません。